Comment faire un jardin japonais sans entretien ?

Comment faire un jardin japonais sans entretien ?

Sommaire

    Les jardins japonais ça fait envie mais quand on voit l'entretien que ça demande pour le maintenir propre, c'est tout de suite moins joli.

    Du coup, pour se faciliter la tâche parce que chez Luxus Plante on est des jardiniers flemmards, on s'est poser la question suivante : "Comment faire un jardin japonais sans entretien ?".

    Pour ça, nous allons nous pencher tout d'abord sur le pourquoi du comment faire un jardin japonais, ensuite nous verrons de quoi est-ce qu'un jardin japonais classique est composé puis enfin comment réduire l'entretien au maximum.

     

    Pourquoi faire un jardin japonais ?

    Avant de nous lancer, on veut être sûr que toutes les personnes qui veulent un jardin japonais zen soit sûr de ce que ça peut leur apporter.

    Un jardin japonais vous apportera avant tout

    • Un sentiment de sérénité et de bien-être ;
    • Un lieu de contemplation et de détente ;
    • Une communication avec la nature.

    Si vous êtes fan de la culture japonaise et que vous adorez méditer dans le calme, c'est un investissement plus que rentable.

     

    De quoi est composé un jardin japonais classique ?

    Contrairement à ce que l'on pourrait penser, un jardin japonais n'est pas uniquement composé de rochers, de gravier et de bonsaïs. Il peut être vert, avec des arbres, des buissons et des pelouses.

    L'essentiel est que le jardin donne envie de s'arrêter un moment pour le contempler et que les différents éléments soient judicieusement disposés pour créer une illusion optique d'espace, malgré une surface réduite.

     

    Du coup, si l'on devait faire une liste non exhaustive de ce qui compose un jardin japonais classique, voici ce que nous mettrions :

    • Quelques pierres, du gravier ou du sable ;
    • Une étendue d'eau (un étang, un ruisseau, une chute d'eau) ;
    • Quelques îles ou mini-péninsules au milieu de l'eau ;
    • Des ponts traversant l'eau ;
    • Des arbustes, des bonsaïs, des buissons ou des arbres ;
    • Une pelouse ;
    • Des petites tabourets ou tables,
    • Des statues ;
    • Une lanterne ;
    • Une tonnelle.

     

    Comme nous l'avons dit, il s'agit là bien évidemment d'une liste non exhaustive dans laquelle il manque de nombreuses façons d'égayer votre jardin zen mais aussi tous les outils nécessaires.

    Si vous voulez plus d'information à ce sujet, nous vous invitons à jeter un oeil à l'article "Comment décorer son jardin zen ?".

    Maintenant que nous savons ce qui compose un jardin japonais, voyons comment nous pouvons réduire l'entretien au minimum.

     Jardin japonais classique

    Quelles sont les sources d'entretien d'un jardin japonais classique ?

    Les deux principales sources d'entretien d'un jardin japonais sont :

    • L'eau (réapprovisionner l'eau évaporée, enlever les feuilles qui sont tombées dedans) ;
    • Le gravier ou le sable ( le ratisser pour conserver son aspect minéral ) ;
    • L'arrosage et la taille des plantes.

     

    Une fois que les sources d'entretien sont mise en évidence, c'est de suite plus simple de mettre le doigt sur ce qu'il faut remplacer pour limiter l'entretien. Comme le dit le proverbe, si on arrive à expliquer le problème on a fait la majorité du travail.

     

    Que peut-on mettre dans un jardin japonais qui ne nécessite aucun entretien ?

    Pour réduire au maximum l'entretien de votre jardin japonais, il va falloir s'occuper des trois différents points précédemment abordés.

    Pour ça, nous vous conseillons de ne pas avoir un jardin trop grand et surtout pas trop d'arbres.

    Sachant que les plantes sont une grande source d'entretien, pourquoi ne pas les remplacer par des plantes artificielles comme certains modèles de nos faux bonsaïs ? Si jamais vous voulez absolument des plantes authentiques, vous pourrez limiter l'entretien avec un arrosage automatique mais vous ne pourrez rien faire en ce qui concerne la taille des branches. Dans le même temps, vous pourrez opter aussi pour des plantes assez résistantes ou des bonsaïs pour débutants qui ne demanderont pas trop d'entretien.

    Pour ce qui est de l'espace sableux, vous n'êtes pas obligé de passer le râteau même si ça rend les choses tout de suite plus jolies.

    Pour les espaces de pelouse, vous devriez là aussi passer à de la pelouse synthétique pour limiter la tonte et l'arrosage.

    L'idéal est un petit espace vert avec du gravier ou du sable autour duquel vous disposez les autres éléments du jardin. Vous pouvez également mettre quelques pots avec des plantes à la place des arbres.

     

    Jardin japonais et son entretien

     

    Au final, l'entretien d'un jardin japonais n'est pas forcément difficile, surtout si vous savez quelles sont les principales sources d'entretien. En remplaçant certains éléments par des alternatives nécessitant peu d'entretien, vous pouvez conserver la beauté de votre jardin zen sans avoir à fournir trop d'efforts.

    Nous espérons que cet article vous a donné quelques idées sur la façon de réduire la quantité de travail nécessaire à l'entretien de votre jardin japonais et qu'il vous aidera à passer le pas !


    Vous aimerez aussi

    Articles récents